La cuisine japonaise est de plus en plus appréciée aujourd’hui grâce à la qualité des outils utilisés à l’instar du couteau Santoku. Très souvent comparé au couteau de chef grâce à sa polyvalence, c’est un véritable couteau à tout faire. Pour tout savoir sur le couteau Santoku, suivez-nous tout au long de cet article.

couteau santoku

C’est quoi le couteau Santoku ?   

Le couteau japonais Santoku s’identifie naturellement par sa lame en acier inoxydable d’une taille qui varie entre 14 et 17 cm selon les modèles. Il est polyvalent avec un bout alvéolé, pointue et légèrement recourbée.

Le terme Santoku est très significatif et ne doit rien au hasard. En effet, « Santoku » signifie le couteau « aux trois vertus ». Cela renvoie aux gestes habituellement pratiqués en cuisine à savoir découper, trancher et hacher.

santoku

À quoi sert le couteau Santoku ?

Par les différents types de couteaux japonais, le couteau Santoku représente pour la cuisine japonaise ce que le couteau chef représente pour la cuisine européenne. La configuration de sa lame en fait un couteau idéal pour réussir la préparation de vos plats.

En effet, il vous permet de hacher de fines herbes, de découper des légumes ou de la viande, de trancher ou émincer du poisson cru pour en faire de délicieux makis, sushis ou sashimis.

La forme alvéolée de la lame réduit la résistance lors de la découpe et permet que les aliments se décollent facilement de la lame.

Vous pouvez également vous servir de ce couteau japonais pour découper vos fruits avec précision.

La prise en main d’un couteau santoku est particulière. En fait, la technique de coupe n’est pas semblable à celle d’un couteau de chef. À cause la forme plate de sa lame, il n’effectue pas de mouvement de balancier comme c’est le cas par exemple avec le couteau de chef européen.

Le couteau japonais cuisine se tient de manière horizontale par le manche. Pour trancher, vous devez effectuer un mouvement diagonal, partant de l’arrière vers l’avant. La lame ne doit pas être en contact avec la planche pendant le mouvement de coupe.

Repliez les doigts de la main qui tiennent les aliments à découper afin d’éviter de vous blesser. Pour effectuer ce mouvement de manière automatique, des exercices d’apprentissage sont nécessaires.

Puisqu’il s’agit d’un outil originaire du Japon, il serait logique de choisir des marques japonaises comme Kai et Kanetsune. Cependant, les marques les plus sollicitées sont Böker, Arcos ou encore Kershaw.