Que vous soyez un professionnel ou un particulier, vous avez besoin d’un bon couteau pour réussir vos préparations. Les modèles japonais sont très appréciés dans la coutellerie en général grâce à leurs qualités remarquables. C’est par exemple le cas du couteau japonais Nakiri que nous allons ensemble découvrir dans cet article.

Couteau japonais Nakiri

Qu’est-ce qu’un couteau japonais Nakiri ?

Nakiri Bocho, telle est l’appellation complète et reconnue du couteau japonais cuisine Nakiri. Ce qui signifie précisément, « couteau pour les verts de coupe ». Sa configuration change selon les régions du Japon. À Tokyo, il se présente sous une forme rectangulaire et connu sous le nom de kakagata nakiri. Par contre, à Osaka, c’est un modèle avec des angles arrondis appelé kamagata usuba.

Cependant, tous les couteaux japonais Nakiri ont un point commun qui est la finesse de la lame. Elle est ambidextre avec un double affûtage et dispose d’une teinte sombre. Son apparence s’apparente à un couperet ou un hachoir.

Quelle est l’utilité du couteau japonais Nakiri ?

Ce couteau japonais à géométrie symétrique est conçu pour émincer les légumes ainsi que les herbes avec précision, sans les détériorer. En effet, il les transforme en petits dés, grands dés, demi-lune, copeau, lanière, rondelle, lamelle, baguettes ou en fleurs. Avec cette lame, vous pouvez également éplucher des fruits et des légumes.

Comment obtenir le meilleur couteau japonais Nakiri ?

Comme pour les différents types de couteaux japonais, le choix repose principalement sur le design, les matériaux de conception et la taille de la lame. Concernant le design, une finition pure dévoile une belle structure de la lame.

Pour ce qui est du matériau de fabrication de la lame, l’acier est la matière privilégiée. Avec 15 % de taux de chrome, ce métal est riche en molybdène et en vanadium qui protègent la lame contre la corrosion et les chocs. Le bois quant à lui est utilisé pour la conception du manche. Le palissandre, le pakka-wood, le bois de rose, le Magnolia et le hêtre sont les essences les plus utilisées en raison de leur robustesse. Par ailleurs, la résine polypropylène et le cuivre sont également sollicités, car ils facilitent la maniabilité de la lame.    

La longueur de la lame varie entre 16 et 18 cm. La largeur idéale est de 5 cm ce qui permet de transporter facilement les aliments depuis le plan de travail jusqu’à la marmite.

Le prix d’un couteau Nakiri est estimé à partir de 30 euros. En fonction des modèles, vous pouvez également avoir des couteaux japonais à 80, 250 ou 1000 euros. La divergence au niveau de la qualité justifie cette variation de valeurs. En plus, le couteau japonais Nakiri est livré avec un affûteur dédié et accessible à partir de 20 euros.